Le talisman de Paeragone #1 Les sans plumes - Katja Lasan

 

J’ai commencé cette série car je voulais participer à une lecture commune du tome 4, l’équipe étant vraiment sympa.

Je lis de la romance en tous genres et j’aime bien la fantasy, les anges n'y sont d’ailleurs pas beaucoup présents donc j’étais heureuse de découvrir cette histoire.

 

Je n’avais pas fini le deuxième chapitre que je me suis rendue compte de l’addictologie de cette série. L’intrigue est prenante dès le début. Elisa, notre geekette un peu asociale, se retrouve propulsée non pas dans le pays des anges mais dans celui des Syams à la mort de sa grand-mère.

 

« Un ange qui jure? C’est permis par vos stupides lois médiévales ça? Il ricane

 _ tu croyais quoi? T’imaginais qu’un Ange c’est un mec joufflu, aux cheveux blonds et bouclés, avec une couronne de fleurs sur la tête et qui joue niaisement de la harpe en souriant tout le temps comme 1 abruti?

_ Euhh... je ... peut-être bien un truc dans ce goût là, oui. »

 

L’intrigue est posée tout de suite, et l’intensité aussi. Chaque personnage est important et a une place qui se dévoile au fur et à mesure... et je ne parle pas seulement de nos 2 héros.

 

J’ai beaucoup aimé la narration avec les différents points de vue, cela permet d’avoir une vision globale (enfin seulement ce que veut bien nous laisser voir l’auteure!). La complexité de l’intrigue s’en trouve enrichie et nourrie. Cela permet aussi d’avoir des points de vue un peu plus personnels sur les personnages.

 

La majeure partie de l’histoire se déroule dans le monde des "sans plumes" (les humains). L’auteure a créé tout un univers fantastique autour. Les humains vivent entourés de créatures fantastiques et l’ignorent. Nous découvrons en même temps qu’Elisa une autre facette du monde et cela donne encore plus de véracité au récit. Avec Kylian, son protecteur, nous apprenons donc comment fonctionne le monde des Syams, avec les créatures mythologiques mais aussi celles que l’auteure a créées. La romance n’est pas laissée pour compte mais je n’en dévoilerai pas plus pour ne pas abîmer la magie de ces moments, je vous laisse juste imaginer la rencontre entre une geek trentenaire qui ne vit quasiment que derrière son écran, et un Syam (un être ailé) qui vit en lien avec Gaïa la Terre-Mère. Des caractères forts, de l’arrogance, du sarcasme et de l’humour (oui oui, j’ai pas mal ri!)

 

L’auteure a une plume fluide qui ne laisse pas indifférent. Elle sait vraiment manier les descriptions, aussi bien pour les paysages que pour les sentiments. On passe par toutes les émotions et c’est assez addictif.

 

 

Le seul point négatif pour moi qui ne gère pas bien la frustration, c'est la fin de ce tome... je ne peux que vous conseiller d'avoir le tome 2 à portée de main!


Écrire commentaire

Commentaires: 0

Nombre de visites depuis le 1er Octobre 2017