The Ivy Years #4 L'heure de vérité - Sarina Bowen

Bella est manager de l'équipe masculine de hockey sur glace de Harkness. Pour la jeune étudiante au contact facile, adepte de l'amour libre et des corps à corps musclés, le sexe est comme une seconde langue, qu'elle pratique couramment alors que d'autres bredouillent encore. Ce que l'on peut raconter dans son dos ne la trouble pas vraiment. Elle ne comprend donc pas pourquoi son sublime voisin a tant de mal à rester ami avec elle après la nuit torride qu'ils ont passée ensemble. Elle sait qu'elle ne devrait pas s'en soucier, mais quelque chose dans son regard couleur expresso la fait douter.
Rafe s'en veut terriblement d'avoir perdu sa virginité sous l'effet de l'alcool dans une histoire sans lendemain. Son éducation catholique stricte lui a toujours appris à aimer son prochain - mais pas avec une bouteille de vin et une boîte de préservatifs. Les murs ancestraux de Harkness ont été témoins de son grand moment de gêne. Mais quand Bella est victime de malchance et subit les coups bas d'une association d'étudiants, Rafe est là pour l'aider à recoller les morceaux.
Bella ne veut pas de l'aide de Rafe. Elle a même décidé de tirer un trait sur les hommes. Dommage que l'étincelle indéniable qui s'est allumée entre eux ne se laisse pas éteindre aussi facilement.
Vous souvenez-vous de Bella, cette jeune étudiante assez frivole et qui est manager de l'équipe masculine de hockey sur glace de Harkness? Dans le tome précédent, elle était assez accrochée à notre Graham. L'heure de vérité  est son histoire.
Bella est toujours aussi impliquée dans l'équipe de hockey. Après le fameux barbecue de la rentrée sportive, Bella rentre chez elle et tombe sur un de ses nouveaux voisins : Rafe. C'est un jeune homme d'origine dominicaine qui fait partie de l'équipe de foot universitaire. Ils ont même un cours en commun. Le trouvant dans les escaliers, plutôt déprimé, elle s'arrête pour discuter. Il vient de se faire larguer. Bella lui propose de monter dans sa chambre pour boire la bouteille de champagne qu'il tient ensemble...
Ce 4e tome ne fait pas exception. Il est aussi addictif, émouvant, sensuel et singulier que les précédents. Les personnages créés par Sarina Bowen sont tellement vivants. Ils ont tous un courage admirable, font face aux épreuves que la vie met sur leur chemin, souvent grâce à des amitiés inébranlables. L'heure de vérité ne déroge donc pas à la règle. Bella se retrouve meurtrie et ses amis, surtout Rafe, feront tout pour la soutenir.
Je crois que ce que j'aime le plus dans cette série, c'est la façon qu'a l'auteure d'aborder des thèmes de société graves par le biais de sublimes histoires d'amour.
Celle de Bella et de Rafe est vraiment magnifique. Bella nous dévoile ses failles, elle qui semblait si solide. Malgré tout, la façon dont elle va affronter la situation est juste grandiose. Je ne suis pas une adepte de la vengence mais ce qu'elle fait n'est finalement pas personnelle, elle le fait pour les autres et j'ai vraiment été touchée par sa personnalité altruiste et féministe.
Rafe est un pur gentleman. L'année 2018 a beau commencer, c'est une certitude qu'il sera dans mon top 3 des héros parfaits. Il n'a aucun défaut. Bienveillant, gentil, attentionné, a sens de la famille, intelligent, travailleur, en quête d'amour sincère, sexy, un corps de rêve, dieu du sexe... parfait, je vous le disais!
On rencontre aussi un nouveau personnage: Lianne. Elle est la voisine de palier de Bella. Froide au premier abord, elle se révélera au fil de l'histoire. Je suis donc vraiment ravie de savoir que que le prochain opus lui sera consacré. 
J'ai vécu plein d'émotions à travers ce roman: l'indignation, la colère, la frustration, la satisfaction, la joie...c'était un vrai déchirement quand je devais mettre ma lecture en pause. J'aime les happy end mais ce que j'aime par dessus tout, c'est ce qu'un livre peut me faire ressentir. Ce livre m'a prise aux tripes, il m'a serré le coeur. Sarina Bowen a une plume superbe. Alors oui, évidemment c'est un grand coup de cœur et il serait dommage de passer à côté.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Nombre de visites depuis le 1er Octobre 2017