Matriochkas - Christelle Da Cruiz

 

En lisant Matriochkas, vous plongez dans une dystopie hors du commun. Comme vous le raconte le synopsis, les hommes ont été éradiqués par les femmes. Rassurez-vous, ils sont encore présents, mais vivent reclus sous bonne garde féminine.

 

Vous aurez donc compris que les femmes ont ici un pouvoir immense !! Finit les hommes qui se pensaient invincibles et au-dessus de tout, place à la gente féminine, PDG des plus grandes entreprises, gouvernée par le Mouvement.

 

On apprend, au fil du récit, par des flashbacks, comment s'est créée cette organisation, par qui et surtout pourquoi. Comment peut-on penser à éliminer les hommes ? Quel a été le détonateur, le déclic pour avoir une telle pensée ?

 

 

 

Nous découvrons donc notre héroïne Gabrielle, jeune fille charmante, chauffeur de taxi qui ne connaît absolument rien aux hommes, si ce n'est, les histoires racontées par les livres et les anciennes. Elle va se retrouver à braver les interdits du Mouvement. Curieuse de nature, elle sera vite embarquer dans la lutte opposante lorsqu'elle fera la connaissance de son traqueur. Un homme évadé... ! Qui est-il ? Que lui veut-il ? Est-il dangereux comme tous les hommes ? Va t-elle être sa proie ?

 

 

 

C'est sur ces questions que je m'arrêterai car je ne veux en aucun cas vous dévoiler le reste. Il faut rester dans le suspense, découvrir petit à petit ce que nous réserve l'auteur Christelle Da Cruz. Écrire une histoire, quelle qu'elle soit, est à mon avis déjà très difficile, mais écrire une dystopie où l'on doit inventer le futur tel qu'on le voit est parfaitement surréaliste à mon goût. Il en faut de l'imagination, et pour cela, je lui dis bravo, c'est très bien réussi ! D'ailleurs, pour la petite anecdote, j'ai adoré l'invention qui nous aide au quotidien...

 

 

 

Mais pour en revenir à l'histoire, c'est une histoire qui se lit très vite parce qu'on ne voit pas le temps passer. Les personnages principaux, comme secondaires nous font passer d'excellents moments. J'ai adoré la petite touche d'humour apportée entre deux scènes sérieuses.

 

 

 

J'ai juste, malgré tout, deux petits bémols à retenir qui ont fait que ce n'est malheureusement pas un coup de cœur :

 

 

 

Le 1er est que l'histoire est écrite à la 3ème personne et de ce fait, il y a énormément de détails qui apparaissent et qui ne sont pas forcément utiles.

 

 

 

Le 2ème c'est l'idylle naissante entre nos deux protagonistes. Gabrielle ne connaît rien aux hommes, n'en a jamais rencontrée en 20 ans mais tombe littéralement sous le charme d'Alexander, son traqueur... J'aurais voulu plus de haine, plus de distance pour cette approche, quitte à rallonger un peu ce 1er tome.

 

 

 

Mais attention, malgré cela, l'histoire est une pure merveille et j'attends la suite avec impatience et qui c'est, peut-être sera t-elle à la 1ère personne voire même avec les deux points de vue 


Écrire commentaire

Commentaires: 0

Nombre de visites depuis le 1er Octobre 2017