Si nos chemins se croisent - Melanie Harlow

Il ne croyait plus en l'amour.

Margot a besoin de changer d'air. Elle vient de se séparer de son ex qui s'est révélé être un pauvre type opportuniste, tout cela très publiquement devant toute le gratin de Detroit. Cela tombe bien, la société de communication où elle travaille doit s'occuper d'un client hors de la ville. Quoi de mieux qu'un séjour loin de son quotidien, au bord du lac Huron, dans une ferme qui a besoin de donner un coup de jeune à son image ?
Mais, elle ne s'attendait pas forcément à rencontrer un homme comme Jack, un des propriétaires de la ferme. Renfermé, agressif, il n'est toujours pas remis du décès de son épouse et déteste l'idée qu'une jeune femme de la ville vienne se mêler de leurs affaires. Mais sa vivacité et son charme sont en train de percer la carapace que le deuil a créée autour de son cœur.
Elle n'est que de passage, elle ne connaît rien à son quotidien mais il pourrait lui apprendre à vivre auprès de lui.

Je remercie avant tout Hugo New Romance pour ce service presse. J'aime découvrir de nouveaux auteurs, c'est comme faire une nouvelle rencontre. On voit si le feeling passe entre nous. Et c'est officiel, il passe très bien entre la plume de Melanie Harlow et mon âme livresque.

 

Margot est une jeune femme, de presque 30 ans, qui évolue dans le monde huppé de la haute bourgeoisie américaine. Elle a récemment décidé de monter son entreprise de conseil en marketing avec son amie d'enfance Jaime. Lors d'un gala de bienfaisance, elle se retrouve à lancer des petits gâteaux sur son ex-petit ami pour se venger de sa cruauté. Les ragots n'ayant pas bon ton dans leur entourage, la mère de Margot lui recommande de se faire oublier quelques temps. Elle accepte alors un contrat dans la ferme Valentini, à 2h de route, et d'en profiter pour prendre le large et quelques jours de vacances. Elle rencontre Brad, Pete....et Jack, les trois frères Valentini. Autant les deux premiers sont avenants que le dernier est d'une froideur sans nom.

Qui est cette femme qui vient s'immiscer dans leur vie tranquille à la ferme avec son look qui empeste le fric? On voit de suite qu'elle n'y connait rien alors comment peut-être prétendre les aider?

 

Jack et Margot sont diamétralement opposés et pourtant il y a une telle alchimie entre eux! C'est sauvage, parfois brutal, loin des conventions dans lesquelles Margot gravite depuis sa naissance, et c'est bien ça qui lui plaît à notre héroïne. Jack se laisse aller à son instinct mais ne comprend pas pourquoi il y a tant d'attirance physique entre eux alors qu'elle est stéréotype même de la petite bourgeoise pourrie gâtée. Lui est en deuil et refuse de trahir la mémoire de sa défunte épouse.

 

Dès les premières lignes, j'ai su que la plume de Melanie Harlow serait addictive. C'est fluide et on enchaîne les pages sans s'en rendre compte. On a tantôt le point de vue de Margot, tantôt celui de Jack. Ils nous livrent chacun leurs pensées sans retenue et à la première personne.

J'ai aimé leur personnalité. Jack est bourru mais passionné et très sexy! Margot est une très belle femme mais elle en a dans la tête (malgré son ignorance totale du monde animal et agricole!!). Elle excelle dans son domaine professionnel et sait avoir du répondant face à notre agriculteur aigri.

Les scènes sensuelles sont passionnées et tous deux s'abandonnent totalement à leurs pulsions. C'est assez excitant tant ils sont spontanés, je dois l'avouer.

 

Les thèmes abordés sont la reconstruction après un deuil mais aussi l'affirmation de soi. Comment s'affranchir de l'image que notre famille nous donne à montrer pour se sentir enfin soi-même? Ce que j'ai beaucoup apprécié dans ce roman, c'est que les deux personnages évoluent, pas seulement Jack. Margot va beaucoup lui apporter mais elle va réaliser que lui aussi a bouleversé sa vie au point de vouloir défendre ses propres convictions et suivre ses propres envies, n'en déplaise à son entourage. Chacun de nous est un jour confronté à la difficile tâche d'aller de l'avant et de tourner la page de son passé. C'est loin d'être aisé mais il faut admettre qu'on a souvent besoin d'un électrochoc pour y parvenir.

 

J'ai hâte de retrouver la plume de Melanie Harlow le 7 décembre avec un second stand alone, Si un jour tu es à moi.


Écrire commentaire

Commentaires: 0

Nombre de visites depuis le 1er Octobre 2017