Eleanor & Park - Rainbow Rowell

Ce livre m'intrigue depuis des mois, un livre venant toujours prendre sa place en haut de ma pile à lire. Et puis, un jour, on le sort de sa biblio et on l'ouvre...

 

Eleanor est une jeune fille de seize ans, à la crinière rousse et aux formes généreuses...tout pour se faire remarquer en arrivant dans un nouveau lycée. Son premier jour, elle monte dans le bus et c'est déjà le début du rejet...jusqu'à ce que cet Asiat lui ordonne de poser ses fesses sur le siège à côté du sien au lieu de rester figée dans l'allée.

Ce mec, c'est Park. Il a le même âge et suit les mêmes cours. Lui aussi sait ce que c'est d'être différent. Avec un père écossais et une mère coréenne, il ne passe pas inaperçu, mais il a fait en sorte de se fondre dans la masse et a pour potes certains des élèves les plus populaires. S'adressant à peine un regard et encore moins la parole, ils vont finir par créer un lien grâce à la musique et aux BD de comics... Entre harcèlement scolaire, violences familiales et quête identitaire, ces deux ados vont apprendre à apprivoiser l'amour avec un grand A, le plus marquant de la leur vie: le premier amour.

 

 

 

Le récit est partagé entre Eleanor et Park du début à la fin, mais la narration est à la troisième personne. On y découvre comment leur relation va naître et grandir au fil des pages. Mais ce n'est pas ça qui m'a le plus marqué. La vie d'Eleanor est vraiment des plus chaotiques. Je me rappelle au collège et au lycée avoir vu des jeunes qui ne se fondaient pas dans le moule. Je me demandais pourquoi ils n'essayaient pas de suivre le mouvement au lieu de se faire remarquer et subir diverses railleries. Le monde scolaire est assez impitoyable. De vraies castes avec divers degrés de popularité y voient le jour chaque année. Ce roman nous montre bien que l'apparence à cet âge est primordiale et que personne ne cherche à voir derrière cette superficialité. Qui sait ce que peut vivre tel ou tel jeune quelque peu marginal? Eleanor en est le parfait exemple.

 

J'ai pris du temps pour lire ce roman, non pas qu'il ne me plaisait pas, mais parce que j'appréhendais la tournure qu'il prenait. Je n'avais pas envie de subir une tragédie à la Roméo et Juliette. Je l'ai trouvé plutôt sombre, ce qui constraste avec sa couverture claire. Ils vivent leurs sentiments cachés, par intermittence, tant au bahut que dans leur vie personnelle. Je viens de le finir et je ne sais pas si j'ai aimé ou pas. Mon ressenti est tout aussi contrasté finalement. En revanche, je pense qu'il ferait une très bonne lecture pour les adolescents, pour réfléchir sur le sens qu'on peut donner au paraître. Ce qui rend une personne exceptionnelle, c'est souvent sa singularité. Park a su voir la beauté intérieure d'Eleanor, alors pourquoi pas vous?


Écrire commentaire

Commentaires: 0

Nombre de visites depuis le 1er Octobre 2017