November 9 - Colleen Hoover

J'attends chacun de ses livres avec toujours cette même impatience. J'ai attendu 20 minutes dans la librairie que la responsable le trouve dans sa dernière livraison. Mais il était impensable que je ne puisse pas repartir avec le dernier roman de Colleen Hoover: November 9.

Bon, je suis fâchée depuis le début avec le choix de couverture VF et ma lecture n'a fait que me conforter dans cette idée. Mais bref, comme le dit si bien Ben, notre héros, "tu garderais un livre que tu adores avec une couverture pourrie?", ma réponse est bien évidemment oui. La couverture n'est qu'une façade et je n'ai pas pour habitude de m'arrêter à la première impression. J'aime voir ce qu'il y a derrière. Ouvrez ce livre et vous en oublierez le reste...

 

 

 

C'est l'histoire d'une rencontre. Celle de Ben l'Ecrivain et de Fallon l'Ephémère. Une rencontre qui change une vie. Une rencontre qui se reproduira tous les ans, à la même date: le 9 novembre.

Pourquoi vous en dire plus? Je n'ai aucune raison de le faire, cela gâcherait votre lecture. Mon problème avec Colleen Hoover, c'est que j'admire tellement ses romans pour leur singularité que j'attends toujours plus d'elle à chaque nouveau livre. Mais c'est une erreur. A quoi bon comparer des histoires alors que rien ne les lie les unes aux autres? En revanche, à chaque fois, elle arrive à m'emporter dans un nouvel univers, me faisant tout oublier autour de moi.

November 9 ne fait pas exception, loin de là. Je ne m'attendais pas à une telle histoire, à de tels rebondissements. Ce livre n'est pas de tout repos, je me sens perturbée maintenant que je l'ai fini. Le destin est parfois tellement complexe! Parce que oui, ce roman repose sur un seul aspect: le destin. On dit souvent que rien n'était destiné...mais ici c'est tout l'inverse, tout destinait Fallon et Ben à se croiser un 9 novembre.

 

Ces deux personnages m'ont beaucoup émue. Leur histoire est si...inédite. Oui, c'est le terme exact. Je n'en ai lue aucune de comparable. Ils ont tous les deux des blessures si profondes. C'est juste que chez certaines personnes, elles sont plus visibles que chez d'autres. Il y a une telle alchimie entre eux, c'est incroyable comment l'auteure manie les mots pour nous la faire ressentir. Ils ne se voient que peu finalement dans tout le roman mais c'est tellement intense et naturel à chaque fois qu'à aucun moment je ne me suis dit que ce n'était pas plausible. On a envie d'y croire et c'est ce qui fait tout le charme de ce roman.

 

Je ne vous conseille pas ce livre si vous avez envie d'une histoire légère. Elle vous emporte au fil des pages et ne se soucie pas de votre état d'esprit. Vous lisez et vous ne pouvez qu'être spectateur de ces années qui se suivent mais ne se ressemblent pas. Et puis, là, au mot Fin (qui n'en est pas un), vous vous direz peut-être,comme moi, que vous ne pourrez jamais oublier cette histoire.


Écrire commentaire

Commentaires: 0

Nombre de visites depuis le 1er Octobre 2017