Rock Me 2.0 - Anna Wayne

 

Cela devient compliqué de donner mon avis sans me répéter. J'ai adoré tout autant que le tome sur Maya et Greg. Et pour les mêmes raisons. La plume d'Anna Wayne m'attire vraiment tel un aimant. On commence l'histoire et on ne peut plus s'arrêter avant la fin...bon j'ai été obligée en fait (mais pourquoi je bossais aujourd'hui?!) et ça m'a mis dans un état de frustration hallucinant!

J'aime la simplicité de cette auteure. Pas de longs descriptifs, elle va droit à l'essentiel, pas de chichis. Les personnages vivent une histoire et on la vit avec eux. Je pense que c'est ça qui me touche. On est dans l'instant présent. Et puis toujours cet univers musical avec à chaque fois de nouvelles découvertes.

 

  

L'avis de Galie :

  

Oli, le meilleur ami de Thomas, rencontre Lizzi lors de son déménagement. C'est la petite sœur de Maya et il adopte d'emblée un comportement fraternel et bienveillant envers elle.

Sauf que le cœur de Lizzi n'est pas de cet avis. Elle a flashé sur lui au premier regard, ce qui est encore difficile à cacher quand celui qui fait battre son cœur la traite comme une enfant.

Je n'ai pas envie de vous en dire plus, à vous de lire pour découvrir la suite...

 

Je pensais que Oli et Lizzi se rencontreraient au mariage...quelle agréable surprise d'avoir pris une autre tangente. J'aime quand on bouscule mes idées reçues. J'ai apprécié leur côté tranquille, loin des tumultes que Maya et Greg nous ont fait vivre. Lizzi est plus réservée que sa sœur, tout comme Oli est moins tourmenté que Greg. Je ne les imaginais dans une histoire aussi passionnée (mais ne vous inquiétez pas, la température grimpera quand même!).

 

En revanche, ce que j'adore dans mes lectures, c'est quand notre héros au cœur tendre se transforme en homme des cavernes dès qu'une menace masculine se pointe à l'horizon. Je trouve ça à la fois sexy et touchant.

 

 

Il ne me reste plus qu'à attendre octobre pour déguster le tome 1.5 de Play me. Mais je sais d'avance que ce sera une lecture tout aussi prenante, il ne peut en être autrement.


Écrire commentaire

Commentaires: 0

Nombre de visites depuis le 1er Octobre 2017