BAD #4 Amour Immortel - Jay Crownover

Tout d'abord je tiens à remercier NetGalley et la collection &H

pour ce service presse.

 

 

Si vous lisez les livres de Jay Crownover, vous savez qu'elle aime particulièrement les héros cabossés par la vie, les personnages trop lisses ne font pas partie de son répertoire. Le quatrième tome de la série BAD est celui que j'attendais impatiemment puisqu'il est consacré au redoutable Nassir Gates, le personnage le plus détestable et machiavélique qui m'ait été donné de lire.

 

Nous voici de retour à THE POINT, une ville qu'on pourrait comparer à l'enfer où se côtoient les dealeurs, les laissés pour compte et dont le taux de criminalité est explosif, bref ce n'est clairement pas l'endroit où on a envie d'y mettre les pieds.

 

Sur cette ville, NASSIR GATES y règne un peu comme le maître, même s'il n'a clairement aucune autorité légale. Il a ce pouvoir de vie et de mort sur celui qui ose se mettre en travers de son business.

Cet homme sombre, mystérieux et dangereux est une énigme. Ses origines et les raisons qui l'ont amené à The POINT étaient plus que floues jusqu'à maintenant mais Jay a décidé de revenir sur son passé douloureux et de dévoiler ce qui a forgé la force de caractère de notre héros.

 

Nassir n'est pas un enfant de chœur et pourtant certains de ses choix ou de ses actes pourront vous faire penser le contraire. Derrière cette image d'homme impitoyable, on découvre que, lorsqu'une cause lui paraît juste, il fera tout pour la soutenir et l'une d'entre elles porte le nom de Keyleen.

 

Keyleen, précédemment connue sur le pseudo d’"Honor", a repris sa véritable identité après avoir frôlé la mort dans les tomes précédents et quitté le SPANKY'S (bar de streap-tease où elle était la pièce maîtresse), nous la retrouvons à DENVER à l'antipode de sa vie passée.

 

Elle essaye de reconstruire sa vie mais il faut bien avouer que tout n'a pas la même saveur sans Nassir. Surtout lorsque celui-ci la sollicite une nouvelle fois et souhaite la voir revenir à THE POINT, la ville de tous les dangers…

 

 

 

 

Ce tome était un peu décisif pour moi, je n’avais aucune empathie pour Nassir. Jusqu’à présent, il  commettait des actes cruels et violents qu’il est difficile d’oublier et c’est donc sur ce point-là que j’attendais Jay. Comment allait-elle retourner la situation et le rendre plus « humain » ?

 

C’est en nous emmenant dans les souvenirs de Nassir que nous allons y voir plus clair. Inutile de vous dire que c’est à double tranchant, tout simplement parce que Nassir aura toujours cette part sombre au plus profond de lui, que cette violence coule dans ses veines et qu’il est fait de ça. Jay s’est beaucoup documentée sur les conditions des enfants qui naissent dans les pays en guerre et si vous suivez l’actualité vous ferez tout de suite le rapprochement avec ce qui se passe en Syrie, en Iran et tous les pays de l’extrême orient.

 

Il est difficile d'aborder des thèmes lourds dans une romance. Ici nous avons pourtant un mélange qui a parfaitement fonctionné. Keyleen n’a pas eu non plus une existence glorieuse mais cela reste quand même bien moins tragique que Nassir.

 

Ces deux âmes ne fonctionnent que lorsqu’ils sont prêts l’un de l’autre. Vous ne trouverez pas de romance chamallow, ici ce sont les actes qui comptent plus que les mots.

 

J’ai été passionnée par ce tome et par la faculté de saisir toute la complexité du personnage masculin sans le rendre plus faible. Keyleen et Nassir sont des personnages charismatiques, ils m’ont émue par leur souffrance et profondément touchée par leur histoire.

 

Nassir n’est pas un homme comme les autres, c’est un véritable mauvais garçon.

 

 

A vous de découvrir qui se cache derrière le maître de THE POINT



Écrire commentaire

Commentaires : 0

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

FOLLOW ME BACK

BLIND LOVE

DRIVEN #7

ABOVE ALL

BAD ROMANCE