CALENDAR GIRL #Février - Audrey Carlan

 

Je remercie les Editions Hugo Roman pour ce service presse et leur confiance

ainsi qu' Audrey CARLAN pour la dédicace.

Retrouvez mon avis sur Janvier en cliquant ici

ð


Mon avis

 

Nous retrouvons notre pétillante Mia prête à rencontrer son nouveau client. Durant le mois de janvier, elle avait déjà eu un aperçu du séduisant Alec, un artiste d’origine française installé à SEATTLE mais lorsqu’elle le rencontre en chaire et en os c’est une autre histoire.

 

Alec DUBOIS est d’une beauté à couper le souffle, il porte les cheveux longs et à ce côté rêveur qu’ont tous les artistes (en total décalage avec notre beau surfeur du mois dernier). L’attraction est tout de suite fulgurante même si dès le départ Mia s’emmêle un peu les pinceaux ;-) elle va vivre un mois de Février exaltant.

 

En effet notre Frenchie souhaite que Mia devienne sa muse le temps de sa mission. Au départ elle est décontenancée par cette nouvelle, elle qui n’est pas très à l’aise avec l’image qu’elle renvoie, elle ne comprend pas ce qu’elle pourrait apporter au projet de notre artiste. Mais la philosophie d’Alec risque de faire changer d'avis notre brunette.

 

 

Et si cette mission avait un tout autre intérêt ?

Alec réussira-t-il à apprivoiser Mia ? 

A-t-elle déjà tourné la page de janvier ?

 

 

Février nous voilà…. C’est ainsi que j’ai commencé ce tome avec euphorie et légèreté. Mia va nous en faire voir de toutes les couleurs c’est certain.Chaque mission s’annonce enrichissante et celle-ci en est la preuve.

 

Audrey CARLAN manie habilement son scénario, parce que oui Mia est bel et bien une héroïne qui va vivre des expériences délirantes et incroyables. D’ailleurs merci *Ma Jolie Audrey d’avoir intégré un petit Frenchie durant l’une de ses missions.

 

Alec m’a séduite, encore un fantasme féminin très bien représenté. La French touch apparaît avec des expressions incérés aux moments opportuns sans tomber dans le cliché.

 

Durant ce mois, nous découvrons Mia sous un nouveau jour, l’auteure axe plus sur la psychologie pour Février. Cette histoire se déroule entre Mia et Alec point, il n’y pas de personnages secondaires.  J’ai d’abord été surprise mais au fil de l’histoire j’ai cerné où Audrey CARLAN voulait en venir et l’effet de centrer principalement le récit sur les sensations de nos héros nous donne l’impression d’être une petite souris qui rôde dans l’atelier d’art.

 

 

Lorsque la mission s’est achevée eh bien j’ai ressenti un pincement au cœur, même si les tomes sont assez courts j’ai l’impression de m’attacher comme Mia aux hommes qui croiseront « momentanément » sa vie durant cette année.  Chacun y laissera une trace et Alec en sera une très belle !


Écrire commentaire

Commentaires : 0