La réelle hauteur des hommes / Jo Ann VON HAFF

« Quand on aime les gens, on doit se battre pour eux »

 

Résumé de l’auteure :

Melanie Gordon, illustratrice célibataire et indépendante, travaille chez elle, dans un salon aux murs colorés, sur un bureau envahi de plantes et de tasses de thé. Du lundi au vendredi, chaque journée commence exactement de la même manière : en lisant le nouvel article de Littlejohn, le blogueur influent de La Réelle Hauteur des hommes. Pour elle, il est irréel et inaccessible, hors d’atteinte derrière ses chroniques intelligentes et son pseudo sans visage. Jusqu'à ce qu’elle imagine et dessine son portrait et qu’elle le poste sur son blog. Jusqu’à ce qu’il le voie, et qu’il l’appelle. À l’abri derrière leurs téléphones et leurs écrans, ils laissent une relation s’installer et rythmer peu à peu leur quotidien. Et quand l’idée de se voir fait irruption, une question se pose : leur rencontre serait-elle à la hauteur de leurs attentes ?

 

Mon avis :

Ce roman signé Jo Ann VON HAFF est quelque peu atypique dans le genre Romance. Ce pourrait être une histoire comme il y en a beaucoup où deux personnages vivent une belle histoire et terminent par un « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants». Et bien non. C’est bien plus que ça.

 

Ce roman, dont le titre m’avait interpellée, est vraiment très touchant. Il porte sur un sujet vraiment très sérieux : la différence et le regard de l’autre. Ça n’en fait donc pas un roman aussi léger que ce que j’ai l’habitude de lire.

 

Elle, Mel est une jeune femme épanouie, avec un métier qui la passionne et une famille soudée. Elle a ses petits rituels comme beaucoup d’entre nous et le principal pour elle : lire chaque matin le blog « La réelle hauteur des hommes » tenu par LittleJohn, dont elle est secrètement amoureuse sans même le connaître. C’est une jeune femme entière et qui sait ce qu’elle veut (et surtout ce qu’elle ne veut pas).

 

"Elle avait le béguin pour un homme dont elle n’avait jamais vu le visage, ne connaissait ni le vrai nom ni le son de la voix, mais elle était touchée par sa façon de voir le monde et par ce qu’elle percevait entre ses lignes"

 

Lui, LittleJohn de son vrai nom Jonathan, bloggeur reconnu, n’est pas un homme comme il le souhaiterait. C’est un solitaire qui cache un mal être qui le limite dans ses relations sociales. C’est un homme blessé par une enfance douloureuse et qui a choisi de vivre dans un monde virtuel. Son univers tourne autour de son blog, de sa sœur Yvonne et de son ami Dean. Ses faiblesses apportent toute sa force à ce roman.

 

"Il avait voulu mourir mille fois. Il avait essayé de mourir mille fois. Sa sœur ne l’avait jamais laissé aller jusqu’au bout. Il ne pouvait pas échapper à ce qu’il était, il avait la preuve de ne pas être comme les autres"

 

Lorsque ces deux univers s’ouvrent l’un à l’autre, une très belle histoire va se construire.

 

Mais l’amour seul peut-il suffire à oublier les différences ?

 

Les sentiments des personnages sont vraiment très bien décrits. Grâce à la fluidité de l’écriture, on cerne très bien et en douceur, leurs doutes, leurs craintes de passer du virtuel au réel ; mais aussi la force de l’amour qui va les unir progressivement au-delà des différences.

 

"Je ne peux plus me passer de toi. Je ne veux plus me passer de toi. Il avait envie de l’appeler tous les jours, tout le temps. Il savait qu’avec elle, il rirait, sourirait, se sentirait léger, il oublierait tout ce qui était sombre dans son existence"

 

L’histoire, qui aborde un sujet plus que sérieux, est très bien amenée et traitée dans sa globalité. Elle rend ses personnages bien réels et très humains avec toutes les failles possibles. Rien n’est laissé de côté avec des passages vraiment poignants où la force des mots m’a fait comprendre les émotions des personnages. Et malgré une écriture à la 3ème personne, je me suis plongée facilement dans cet univers qui sort des sentiers battus pour une histoire qui sort du commun.

 

« La réelle hauteur des hommes» fait partie de ces romans qui m’a amené à me poser des questions sur ce sujet douloureux qu’est la différence et l’acceptation de soi. Et à me demander jusqu’à quel point l’amour (ou l’amitié) peut faire tomber certains préjugés afin d’arriver, un jour, à s’accepter. J’ai trouvé la réponse à cette question. A vous de vous poser la vôtre et d’en trouver la réponse en lisant ce très beau roman.

 

« Derrière tout grand homme, il y a une grande femme. Ce n’est pas par la taille, cela ne l’a jamais été, qu’on mesure la réelle hauteur des hommes »

 

Norma

Écrire commentaire

Commentaires : 0