Emma Green

Derrière le pseudonyme Emma Green se cachent en réalité deux auteures de talent. Deux personnalités différentes pour créer des romances épicées où l'aventure et la passion sont toujours au rendez-vous.

 

De quoi nous rendre complètement addict !!! 

 

- Comment est venue votre passion pour l'écriture ? Était-ce un rêve d'enfant ?

 

Nous étions toutes les deux journalistes avant de nous lancer dans l’écriture de romans. Ce n’est pas du tout le même métier, mais l’une comme l’autre, nous n’avons jamais vraiment cessé d’écrire depuis nos années de CP (il y a donc plus de 25 ans, merci de nous avoir fait compter !). Quant à être publiées un jour, on n’osait même pas en rêver ! C’est venu bien plus tard…

 

- Quels sont les auteurs qui vous ont inspiré ?

 

Ils seraient trop nombreux pour qu’on puisse tous les citer ! Mais en ayant fait des études littéraires, on est forcément tombées amoureuses des grands auteurs classiques, Hugo, Zola, Stendhal, Jane Austen… Côté contemporains, on est de grandes fans de Stephen King, Amélie Nothomb, J.R.R. Tolkien, Katherine Pancol, Anna Gavalda dans des genres très différents. Plus récemment encore, on a succombé comme beaucoup aux histoires de Jojo Moyes, Jamie McGuire, Samantha Young et Christina Lauren. Mais la liste pourrait continuer…

 

- Pourquoi l'écriture de romances ?

 

Parce qu’on est de grandes sentimentales, évidemment ! On nous demande souvent si on a encore des idées après une quinzaine de romans publiés, mais quand on parle d’amour, comment est-ce qu’on pourrait seulement s’arrêter ? C’est le sujet universel par excellence, la source d’inspiration inépuisable ! Il existe autant de romans que d’histoires d’amour différentes… et on en a encore tout plein dans la tête (et sous le clavier !). On espère bien pouvoir vous dire dans 20 ans que la romance nous passionne toujours !

 

- Envisagez-vous de plonger dans d'autres univers, le fantastique par exemple ?

 

Ce ne sont pas les projets qui manquent, juste le temps (et le sommeil !). Dans nos romans passés, on a déjà essayé de mêler les genres qu’on aime : romance et comédie romantique, romance et thriller… On va continuer à le faire ! Peut-être qu’un jour, on ajoutera une touche de science-fiction pour surprendre nos lectrices et plonger nos héros dans une société futuriste. Mais il sera toujours question d’amour !

 

- Avez-vous commencé à publier en auto-édition ?

 

Non, on est très admiratives des auteurs qui osent tenter l’expérience seuls ! Mais on a eu la chance d’être accompagnées depuis le début par une super maison d’éditions, une des premières en France à se lancer dans l’aventure de la romance moderne. Nos deux éditrices nous ont laissées et nous laissent toujours beaucoup de libertés, tout en soutenant notre travail pour lui donner les meilleures chances de rencontrer le plus grand lectorat possible. On collabore exclusivement avec les Editions Addictives depuis plusieurs années, et entre nous aussi, la passion est toujours intacte ! (rires) Plus sérieusement, on est conscientes de notre chance !

 

- Quelle est votre maison d'édition ? Pouvons- nous la citer ? 

 

Les Editions Addictives, what else ! Les spécialistes des romances à épisodes au suspense insoutenable ! Elles portent vraiment bien leur nom… Dans leur catalogue, vous trouverez aussi bien des thrillers que des comédies, de l’érotisme que de la fantasy, des romances gays, des histoires de vampires ou de zombies, il y en a pour tous les goûts. On aime vraiment bien leur slogan : « La passion comme vous ne l’avez jamais lue ! »

 

- Est-ce que vous vous êtes inspirées d'une personnalité pour créer certains de vos personnages ? Vadim, Emmett, Jude, existent-ils vraiment ?

 

Malheureusement, ils n’existent que dans nos têtes ! Désolées pour nos lectrices… Mais on s’inspire toujours d’un acteur qui nous séduit pour « incarner » notre héros. Comme on écrit à quatre mains, on a besoin d’être sur la même longueur d’ondes pour savoir comment Vadim marche ou plisse les yeux, quelle est la voix de Tristan, à quoi ressemble le sourire de Jude. Pour nos personnages secondaires, il peut nous arriver de penser à des proches, c’est aussi intéressant de prendre des « vivants » pour en faire des héros de papier. Les univers qu’on invente sont forcément un peu inspirés des nôtres, de nos vraies vies.

 

- Quand vous vient l'inspiration, y a- t- il des moments propices pour l'écriture ?

 

L’écriture, c’est notre métier : il se passe rarement un jour sans qu’on s’asseye derrière nos ordinateurs pour raconter des histoires. On n’attend pas que l’inspiration vienne en regardant par la fenêtre… (heureusement pour nos éditrices) ! Mais il y a des moments plus propices, oui : le soir tard, voire la nuit, on a l’impression d’être dans du coton, complètement plongées dans notre roman. C’est quand tout le monde dort que nos personnages s’animent et nous soufflent un peu de leurs secrets, de leur âme.

 

- Vous écrivez...mais aimez-vous dévorer également les livres de vos confrères ? Si oui, quel est le dernier en date ?

 

L’une de nous est une vraie dévoreuses de romances, au moins une dizaine par mois ! Dernièrement, elle a craqué pour « The air he breathes » de Brittainy Cherry et « Effet de Vague » de Jana Rouze.

L’autre préfère lire d’autres genres pour sortir un peu la tête du boulot ! Mais on est unanimes sur pas mal d’auteurs, dont Jojo Moyes et ses histoires prenantes, légères, touchantes, ce sont de petits bijoux !

 

- Que pensez-vous des plates-formes d'écriture en ligne ? (wattpad, fyctia...) Pensez-vous que c’est un bon moyen pour débuter ?

 

Oui, le côté collaboratif est vraiment sympa et motivant pour les jeunes auteurs. Mais apparemment on y trouve vraiment de tout, la qualité des textes peut-être très variable. Et comme tout le monde donne son avis, les auteurs peuvent se laisser influencer… Même si on aime l’idée, on se demande si ça ne va pas finir par lisser le style et grignoter la créativité…

 

- Avez-vous des conseils à donner aux personnes qui hésitent à se lancer dans l'écriture ?

 

Premièrement : se faire relire ! C’est indispensable. Quand on a la tête dans son roman depuis des mois, on ne voit plus entre les lignes. Recevoir des premiers avis d’amis (sincères !), c’est très formateur. Deuxièmement : savoir accepter la critique. Des textes bourrés de fautes de syntaxe ou des histoires qui ne tiennent pas la route, ça ne peut pas aller bien loin. Un auteur se remet sans cesse en question. Et enfin (peut-être le plus important) : écrire comme on est. Et comme on aime. Si on se force à coller à un style (parce que c’est à la mode, parce que c’est ce qui se vend), à écrire une histoire qui ne nous ressemble pas, ça se sentira. Il n’y a rien de pire qu’un roman sans âme !

 

- Quels sont vos projets pour 2016 ?

 

2016 est déjà bien entamée et notre dernière série, « Fallait pas me chercher », est en cours de diffusion (en version numérique comme en papier). On est donc déjà en train d’écrire notre nouvelle série, qui devrait voir le jour à la rentrée. On ne peut pas encore trop vous en dire… à part qu’on est folles amoureuses de notre héros ! Et que notre héroïne est farouche, cynique et bien loin d’être romantique. Si on devait résumer leur rencontre explosive en une phrase, ce serait : « Elle part de rien, lui a déjà tout vécu… sauf elle. »

 

 

Les Wordettes sont plus qu'heureuses d'avoir recueillis les propos de ce duo de choc qui arrivent à nous faire

fantasmer à chaque lecture.

 

N'hésitez pas à découvrir l'ensemble des œuvres d'Emma GREEN en suivant

les Editions Addictives ici 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

FOLLOW ME BACK

BLIND LOVE

DRIVEN #7

ABOVE ALL

BAD ROMANCE