Angela Behelle

12607282_793761320729658_220251559_n

Retrouvez ici les liens pour commander les livres d'Angela

Merci à Angela d'avoir accepté cette interview que je vous laisse découvrir...

"Chaque femme vit plusieurs existences à la fois. Tour à tour une fille, une amie, une sœur, une mère, une compagne, elle est, selon le moment, une enseignante, une infirmière, une ménagère, une mère... une amante.

Derrière la façade lisse d'un quotidien presque banal se cache bien souvent l'autre femme, celle de l'ombre, de la nuit, celle qui rêve, celle qui fantasme... celle qui aime.

C'est cette femme-là que j'ai choisi de révéler en écrivant des histoires qui font vibrer l'imaginaire, éveillent les sens, donnent l'envie de réaliser ses rêves.

Pour toutes celles qui n'osent pas, celles qui s'ignorent, pour celles qui savent déjà ou pour ceux qui cherchent encore à comprendre.

Qu'importe qui je suis vraiment, je suis une femme comme toutes les autres, tranquille et sage... en apparence"

 

  • Comment est venue votre passion pour l'écriture ? Était-ce un rêve d'enfant ?

D'aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours été entourée de livres, et j'avais la chance de posséder une machine à écrire mécanique. Je ne saurais dire combien d'heures j'ai passées dessus à taper des histoires.

 

  • Quels sont les auteurs qui vous ont inspiré ?

Indiscutablement Jeanine Boissard.

 

  • Êtes-vous passé par une plate-forme de lecture en ligne ? (Wattpad, Fyctia...)

Non. Je suis une auteure "traditionnelle" si je puis dire.

 

  • Avez-vous commencé à publier en auto-édition ?

Pas davantage. Je préfère de loin m'en remettre au jugement et aux compétences d'un éditeur professionnel.

 

  • Si vous en avez une, quelle est votre maison d'édition ? Pouvons-nous la citer ?

J'en ai plusieurs. J'ai commencé par les éditions La Bourdonnaye, et aujourd'hui, je figure parmi les auteurs des éditions J'ai lu, Blanche, et bientôt Pygmalion.

 

  • Est-ce que vous vous êtes inspirées d'une personnalité pour créer certains de vos personnages ?

L'inspiration vient toujours de quelque part ou de quelqu'un. Par contre, je me montre souvent curieuse d'un parcours plutôt que d'une personne proprement dite.

 

  • Avez-vous des conseils à donner aux personnes qui hésitent à se lancer dans l'écriture ?

Il n'y a pas d'hésitation à avoir. Quand on aime écrire, on écrit. La seule interrogation concerne le mode de publication. Tout dépend de ce que l'auteur attend (ou espère) de son texte. Chacun a son idée et sa conception des choses. Certains auteurs sont très heureux en auto édition, d'autres se plaisent à publier sur des plate-forme d'écriture, d'autres encore rêvent d'être remarqués par un éditeur. C'est donc assez difficile aujourd'hui de donner des conseils, sauf un : si vous en avez envie, lancez-vous !

 

  • Vous écrivez...mais aimez-vous dévorer également les livres de vos confrères ? Si oui, quel est le dernier en date ?

A vrai dire, j'évite autant que possible de lire "mes confrères" ou plutôt mes consoeurs dans le genre qui est le mien. Je viens cependant de faire deux exceptions pour Fleur Hanna et ses "bottes rouges" ainsi que pour Frédérique de Keyser et son "Jardin d'hiver". Dans un autre registre que la romance, en revanche, ça ne me pose aucun problème et le dernier livre que j'ai lu est Hospice and love de Thiébault de Saint Amand, paru aux éditions Hugo & cie.

 

  • Quels sont vos projets pour 2016 ?

Publier le dernier tome de la Société.
En mars sortira le tome 7 en poche aux éditions J'ai lu.
Et je dois absolument terminer "Le caméléon" pour les éditions Pygmalion.

Voilà pour l'essentiel, Gloria.
Je vous embrasse.
Angela

Interview réalisée le 21 janvier 2016 par

12606973_792095527562904_400994765_n

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Callie Hon (dimanche, 22 janvier 2017 03:43)


    It's really very complex in this busy life to listen news on TV, thus I only use world wide web for that reason, and take the most up-to-date information.