ADDICTIVE LOVE - Amber JAMES

Résumé de l’auteur :

 

 Il est le sportif le plus connu des USA. Tout le monde sait qui il est… sauf elle.

***

Entre Tom Kelley, le quarterback des Giants, et Maya Leblanc, la jeune photographe, rien n’aurait dû arriver ! Tom vit dans un monde fait de victoires et de paillettes, de dollars et de bimbos. Maya, elle, essaie tant bien que mal de boucler ses fins de mois.


Alors quand Tom tente de la séduire, l’instinct de Maya lui dit de fuir… Ne risque-t-elle pas de se brûler les ailes à côtoyer ce monde si différent du sien ? D’autant que cet univers aux apparences superficielles dans lequel vit Tom est moins innocent qu’il n’y paraît…

 

Mon avis :

 

Ce livre fait partie de ceux que j’attendais avec impatience mais bizarrement, je n’en attendais rien qui sorte de l’ordinaire. La couverture qui, même si elle est attrayante, n’a pas été à l’origine de mon choix. L’histoire m’a attirée, certes, mais ce n’était pas l’élément déclencheur non plus. Le titre est basique mais alors qu’est-ce qui m’a décidé ? Et bien, c’est un mélange de ces trois éléments.  Eh oui, j’adore ce type d’histoire, toute simple, qui permet d’attendre sereinement certaines sorties importantes – comme ce sera le cas en Juillet 2016 -. Et je savais déjà, avant de l’attaquer, que je n’en attendrais rien d’autre que de passer un bon moment ; je ne cherchais pas le coup de cœur.

 

Dès les premières pages, le décor est planté dans lequel vont se rencontrer deux univers différents : le monde du sport et celui de la communication.

 

Le monde du sport est représenté par le football américain et son quaterback Tom. Le mec, le vrai,  dans toute sa splendeur ; 1,90m de sex appeal devant lequel aucune d’entre nous ne pourrait détourner le regard.

 

Dans le monde de la communication travaille Maya, française, photographe dans l’agence Peterman Media et célibataire endurcie, pour qui les sportifs ne sont que des « musclors décérébrés ».

 

Dès les premières pages, le ton du roman est donné et j’adore quand ça commence comme ça sur une note d’humour et surtout, sur les chapeaux de roues. La base de l’histoire est d’entrée annoncée : un quiproquo qui bien entendu va changer la vie de nos personnages. Et qui laisse présager que nous  allons passer un bon moment – pour qui aime ce type d’histoire, bien entendu -.

 

On découvre que Tom et Maya, bien que venant de deux univers opposés vont s’attirer tout de suite et ils vont découvrir que, même si leurs histoires sont différentes, ils ont un point commun.

 

Ce point commun va-t-il être les rapprocher et devenir une force qui leur permettra de surmonter un destin qui semble vouloir leur jouer quelques tours ?

Ou au contraire, cela va-t-il les éloigner et mener leur histoire à l’échec ?

 

J’ai bien aimé la légèreté de cette histoire sans prétention aucune. L’écriture est fluide, se lit facilement. Par contre, j’ai regretté que le ton humoristique ne soit pas maintenu, au moins un peu, jusqu’au bout.

 

Les personnages sont sympas mais pas forcément attachants comme certains qui nous font entrer dans leur histoire et la vivre réellement au fil des pages. Lui, certes, est l’homme idéal, sans défaut apparent, mais ça ne suffit pas. Et il n’y a pas de personnage secondaire à détester – perso, j’adore ça, d’avoir un personnage à détester et sur lequel je peux rejeter la faute de tous les déboires qui surviennent -.

 

L’histoire est très simple, bien imaginée mais il n’y a pas d’intrigue qui nous tient spécialement en haleine. Intrigue, il y a, certes, mais vraiment très légère. Malgré tout, l’auteure sait  nous retenir jusqu’à la fin.

 

Enfin, point très positif malgré tout, les décors nous font rêver sans aucun problème avec des plages idylliques, des maisons magnifiques – qu’on peut imaginer aisément -, des voitures somptueuses et puissantes. Et chose étrange, que je n’ai jamais fait jusqu’à maintenant, je me suis surprise à chercher ces lieux aux noms magiques sur le net.

 

Malheureusement, pour ma part, je n’ai pas ressenti ce que j’attends habituellement pour qu’un livre me marque au point d’avoir du mal à me le sortir de l’esprit – pas de papillons, pas de battement de cœur raté, rien de tout ça -. Donc sans aucune surprise, ce n’est pas le coup de cœur.

 

Mais ça n’empêche pas, que j’ai passé un très bon moment et que, pour qui aime ce type de roman, il est vraiment à découvrir.

Norma

Écrire commentaire

Commentaires : 0