ZIA MET SON NEZ PARTOUT - Claire DELILLE

résumé auteur violet

 

Sherlock Holmes avait son violon.

 

Miss Marple, son tricot.

 

Kojak, sa sucette.

 

Zia, elle, peut se fier à son nez. Et quel nez ! Nastasia a le chic pour le mettre dans les histoires les plus croustillantes sur les stars et autres people. Elle alimente sa rubrique du Girls Only avec un soupçon d’humour, un zeste de vitriol et une pincée de sarcasme. Jusqu’au jour où c’est elle qui défraie la chronique !

 

 

Eh oui, Zia, enquêter sur les dernières frasques d’une actrice et sur un homicide, ce n’est pas tout à fait la même chose. On ne s’improvise pas détective privé, ou alors, seulement si c’est en charmante compagnie…

 

 

avis violet

 

Merci à EDB de nous avoir fait confiance pour ce service presse.

 

 

C’est ma première lecture de cette auteure. J’avoue que ce n’est pas le style littéraire que je lis habituellement. Mais j’ai voulu tenter car le résumé me plaisait malgré tout.

 

Pour vous situer le contexte, Nastasia Lemézec est une jeune journaliste dans un magazine Web tendance et girly. Elle a sa propre rubrique « Zia met son nez partout », titre qui n’est pas anodin car elle a une particularité physique: un nez proéminent. Autant mettre en avant quelque chose qui nous gêne depuis l’enfance que de se cacher derrière.


Elle se retrouve impliquée dans une enquête criminelle malgré elle, rencontre le Commissaire Bernardin qu’elle ne peut pas piffrer, et le Lieutenant Tristan Paolovsky qu’elle ne peut pas s’empêcher de mater! Heureusement pour elle, son meilleur ami et collègue Alex va la soutenir dans cette épreuve.

 

 

Je suis agréablement surprise par ce roman. L’histoire est fantasque et délurée comme son personnage principal. Mais ne pensez pas une seconde que les jeux de mots et la répartie acérée de notre héroïne ont suffi à me plonger littéralement dans ce livre: Claire DeLille a une plume superbe, une manière de construire son roman hors pair. L’histoire découle avec fluidité et j’ai aimé ne pas comprendre de suite pourquoi Zia nous refaisait vivre des brides de son passé par flashbacks tout au long du roman. L’intrigue est très bien ficelée. Quand au final, je suis scotchée, pas un instant je n’ai su qui était le coupable. Que de rebondissements dans le dénouement!
Zia est une forte personnalité et une battante. La vie ne lui a pas fait de cadeaux…ou plutôt un empoisonné qui a rendu son enfance et adolescence tumultueuse. Bien qu’elle se montre forte, elle est l’exemple même que les plus vaillants ont eux aussi des failles qui influent sur leur moi profond.
Je me suis attachée à tous les personnages. Bernardin m’a excédé comme jamais! J’avais envie de le tuer! En ce qui concerne Alex, j’ai aimé son côté protecteur et sa dévotion, l’amitié sans condition. Mais mon préféré est sans conteste Tristan, le beau lieutenant, un héros comme je les aime: il est solide comme un roc mais fond comme neige au soleil devant Zia. On peut compter sur lui et surtout j’ai adoré leurs joutes verbales.

 

 

Ce livre n’est pas un coup de cœur mais j’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture. Ce qui m’a manqué pour y parvenir? pas grand chose je pense, peut-être un peu plus de passions amoureuses…je suis une éternelle romantique 😉 Quoiqu’il en soit, Claire DeLille est une écrivaine talentueuse et je lirai avec plaisir ses futurs romans et je mets de suite « Oh! My phone » dans ma PAL.

galie

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

WILDER

FURIOUS RUSH

BAD & PERFECT

AMES CAPTIVES

MAX + BECCA