STEP BROTHER - Penelope WARD

1463081404504

 

Sera-t-il son pire cauchemar ? Quand Greta a appris que son demi-frère venait vivre avec eux, elle était à la fois curieuse et heureuse de faire la connaissance du fils de son beau-père. Malheureusement, elle a vite déchanté. Elec est tout simplement odieux avec elle. Pourtant, elle se sent attirée par ce garçon tatoué qui semble tout faire pour cacher ses blessures. Lentement, leur relation évolue, il s’ouvre petit à petit jusqu’à une nuit inoubliable. Le lendemain, Elec est parti, il disparaît de sa vie aussi vite qu’il y était apparu. Sept ans plus tard, un drame familial les réunit à nouveau. Greta comprend alors que l’adolescent qui s’amusait à la faire tourner en bourrique est devenu un homme très séduisant qui va lui faire tourner la tête. Sauront-ils à nouveau se faire confiance ?

 

1463081428881        

 

Nous avons toutes et tous notre propre ressenti et notre façon d’appréhender une histoire ; et de se l’approprier ou non. Voici le mien. Ce roman, je l’avais remarqué il y a déjà plusieurs semaines puisque pré-commandé mi-mars pour une sortie en mai. Autant dire que je l’attendais avec impatience.

 

 

La couverture a été pour beaucoup dans mon choix puisqu’elle m’a immédiatement touché et aiguisé ma curiosité : une couverture qui me parlait aussi vite donc tout de suite lecture du résumé. Et là, un pré-coup de foudre pour l’histoire au travers d’un résumé qui n’en disait, finalement, pas plus que ça. Mais, il fait partie de ces livres pour lesquels il est difficile d’expliquer le pourquoi du comment. La base de l’histoire est très bien décrite dans le résumé de l’auteur ; nul besoin d’en rajouter trop sans risquer de spoiler (ce qui serait vraiment dommage).

 

 

Juste pour cerner les personnages : ce roman nous fait découvrir deux adolescents (presque adultes puisque 17 ans) que tout oppose au premier abord. Ils ont le même âge ; c’est leur seul point commun. Elle, GRETA, vit à BOSTON avec sa mère et son beau-père. Fille unique, elle a toujours rêvé d’avoir un frère ou une sœur. Elle est réservée, sans expérience amoureuse réelle, se trouve sans aucun charme par rapport aux autres filles de son lycée. Sa vie se résume à bien peu de choses. Lui, ELEC, fils du beau-père de Greta, vit en Californie avec sa mère. Fils unique, il a tout du bad boy : grand, brun, tatoué, percé, il fume et collectionne les conquêtes. Et il est très à l’aise avec tout ce qui représente l’inconnu pour Greta. Leurs chemins vont se croiser lorsqu’Elec vient habiter quelques temps chez eux. Une relation que je qualifierais de confuse va s’ensuivre. Un mélange d’attirance, d’indifférence, de chamailleries m’a accompagné tout au long de ce livre.

 

 

L’histoire commence comme beaucoup d’autres. Mais très vite (pour ne pas dire immédiatement), je me suis laissée prendre au jeu de Greta et d’Elec pour découvrir, sans pouvoir m’en détacher, leur évolution au fil des jours et des semaines. Je suis passée par plusieurs sentiments ; ceux qui pour moi font qu’un livre correspond exactement à ce que je recherche. J’ai ri de leurs blagues, j’ai pleuré pour les épreuves traversées, j’ai été frustrée par leurs choix quand j’aurai imaginé certaines scènes vécues autrement, j’ai ressenti de la colère pour certains passages – indispensables – pas forcément faciles à lire qui resteront longtemps dans mon esprit. J’ai tout simplement vécu et ressenti leur histoire comme si j’étais auprès d’eux.

 

 

J’ai aimé le style d’écriture de P. WARD ; fluide, simple, juste ce qu’il faut sans jamais en rajouter pour dire que le roman soit plus épais. L’auteure a su trouver les mots justes qui m’ont permis de vivre l’évolution des sentiments des personnages (qu’elle soit bonne ou mauvaise). Mais aussi pour décrire certaines scènes sans les alourdir plus qu’il ne fallait. Elle a su faire en sorte que je n’aime pas un personnage plus que l’autre (comme ça arrive dans certains romans) ; elle me les a fait aimer simplement comme un tout (et non pas comme un homme ET une femme). Elle a réuni tous les ingrédients nécessaires pour me faire lire cette histoire d’un bout à l’autre sans arriver à m’en séparer. Très peu de scènes torrides pour ne dégager que certains moments magnifiques et magiques. Elle a su ménager certaines chutes auxquelles je ne m’attendais pas. Et me faire vivre un épilogue digne de ce nom. Ce roman est un réel coup de cœur pour moi ; comme je n’en n’avais pas eu depuis plusieurs semaines. J’ai vraiment passé un très bon moment et, même si personnellement cela me semble improbable, je serais ravie de retrouver ces personnages dans un prochain roman.

 

Merci Penelope WARD !

 

1463081440989 L’an dernier, mon auteure fétiche, Colleen Hoover, a fait l’éloge d’un livre d’une certaine Penelope Ward. Après une petite recherche sur le résumé, ça m’a donné envie de le lire. J’ai donc contacté Penelope par mail pour savoir si son livre serait traduit par une maison d’édition française.  Après des mois d’échange et d’attente, j’ai enfin pu plonger dans son roman Step brother.


Dès les premières lignes, j’ai su que j’allais avoir beaucoup de difficultés à ne pas lire ce roman d’une seule traite.  L’écriture de Penelope Ward est vivante, les paragraphes s’enchaînent et j’ai eu l’impression d’être toujours sur le qui-vive, à me demander ce qui allait arriver en tournant la page. J’ai été  happée par l’histoire de Greta et sa rencontre avec son « cher demi-frère », Elec.

 

 

L’histoire se concentre avant tout sur ces deux deux personnages. Il y a d’autres personnages mais on a l’impression qui sont toujours au second plan, leurs rôles étant d’appuyer la relation entre Greta et Elec (certains ne sont même jamais présents dans l’histoire, comme la mère d’Elec de qui on parle mais qu’on ne voit pas).


Greta est une adolescente presqu’adulte de 17 ans qui vit avec sa mère et son beau père, Randy. Elle est de nature réservée et ne se considère pas comme une jeune fille populaire de son lycée.


Elec, fils unique de Randy, a le même âge que Greta et débarque du jour au lendemain pour vivre chez son père, sa mère devant s’absenter quelques temps. Il traverse donc le pays en emmenant avec lui ses valises, ses tatouages, ses piercing et surtout sa colère contre son paternel.


La rencontre va être explosive et impose dès le premier chapitre le ton entre Greta et Elec. Cette relation à flux tendus reste présente tout au long du livre et j’ai adoré car cela m’a tenu en haleine.


Elec est très viril mais pas macho pour autant. Sa répartie est géniale.  J’aime les personnages qui ont du caractère et puis quand ils sont tatoués et même plus, c’est encore mieux. Il est malgré tout attentionné et cache une grande sensibilité. J’ai trouvé Greta dans un premier temps assez prude et on aurait dit qu’elle avait 5 ans de moins. Mais au fil du roman, elle ose davantage. C’est un personnage qui a beaucoup d’empathie et qui ne s’arrête pas à l’image qu’une personne peut donner à voir. Elle arrive à voir ce qui se cache en dessous de cette carapace. Exerçant le même métier qu’Elec (j’ai trouvé ça top de voir mon job en avant dans un bouquin lol), j’ai trouvé que c’était Greta qui avait plutôt ce côté relationnel inhérent à cette profession.


L’histoire est racontée uniquement par Greta…mais Penelope a eu une idée de génie pour nous faire connaître les pensées profondes d’Elec. Je n’en dis pas plus mais j’ai adoré 😉.
Le roman est en deux parties, toutes deux séparées par plusieurs années. Penelope Ward a réussi à faire mûrir ses personnages tout en conservant cette fougue qui caractérise leur relation.

 

Je suis assez fleur bleue et c’est le genre de lecture que j’adore. Elle est un peu épicée par moments par quelques scènes torrides mais juste comme j’aime.


Penelope Ward m’a fait vivre de vraies montagnes russes émotionnelles du début à la fin. Je n’ai pas vu venir certains rebondissements et les 30 dernières pages ont été comme une lumière dans l’obscurité. On comprend tout.


Encore bravo à Penelope Ward pour ce roman si prenant….et je sais de source sûre que ce n’est pas le dernier qu’on aura la chance de lire 😉

              Galie                                  Norma

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

WILDER

FURIOUS RUSH

BAD & PERFECT

AMES CAPTIVES

MAX + BECCA