MAYBE SOMEDAY & MAYBE NOT - Colleen HOOVER

maybe chronique

MAYBE SOMEDAY :                                                                                                                                              Sydney, 22 ans, a tout pour elle : le mec parfait, Hunter, un bal avenir et un superbe appart’ en coloc avec sa meilleure amie. Jusqu’au jour où, grâce à Ridge, son mystérieux voisin musicien, elle tombe de haut : Hunter la trompe dès qu’elle a le dos tourné.
Sydney décide alors de tout plaquer. Faute de moyen, elle est hébergée par Ridge. Ensemble, ils composent des chansons. Elle vibre lorsqu’il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare. Mais le cœur de Ridge est pris depuis bien longtemps. Pourtant, de son côté, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse vers Sydney.
Ensemble, ils vont comprendre que les sens ne peuvent jamais trahir le cœur…

blanc

MAYBE NOT  :

 Il s’agit d’un spin-off de Maybe Someday ! Quand il a l’opportunité de s’installer en colocation avec une jolie blonde, Warren accepte sans hésiter. Ce pourrait être une expérience excitante… Mais peut-être pas. Surtout quand cette coloc est Bridgette, une fille un peu froide et très têtue. Rapidement, la tension est tellement palpable que ces deux-là ont du mal à rester dans la même pièce. Mais Warren a une théorie : quand on est capable de tant de haine pour une personne, on peut facilement transformer ces sentiments en passion. Et il a bien l’intention de le tester sur Bridgette. Réussira-t-il à réchauffer son coeur et lui apprendre à aimer ? Peut-être. Mais peut-être pas.

note musique guitare

 

J’ai annoncé la couleur dès ma présentation sur le blog : je suis fan de Colleen Hoover. J’ai lu tous ses livres édités en version française et même relu certains. C’est le cas pour Maybe someday.


Je me suis jetée sur le spin off Maybe not à sa sortie mais au bout du deuxième chapitre, j’ai eu l’irrésistible envie de replonger dans le tome initial. A ma première lecture, je m’étais dit: « C’est bien du Colleen Hoover, j’adore sa plume, ses mots, ses émotions ». Mais ce n’était pas mon préféré.

Je viens juste de le finir. J’ai mis presque 2 semaines pour diverses raisons. Bien que j’ai été autant embarquée que la première fois, j’ai pris mon temps de le savourer cette fois et je ne regrette pas. J’ai su apprécier la beauté du texte et la magie de l’histoire à sa juste valeur.

 

L’histoire est à la fois originale de par le talent musical de Ridge et commune car en amour, rien n’est acquis.

 

Ridge n’est pas un bad boy et j’avoue avoir apprécié de ne pas avoir à faire avec un mec écorché vif, tatoué, barbu, dominant…J’aime les bad boy mais un peu de douceur dans ce monde de brutes, ça fait du bien! Il a la faculté d’écouter et comprendre l’autre juste par le regard. Difficile de lui cacher ses pensées profondes. Ce personnage m’a beaucoup touché par son romantisme et sa loyauté.


Sydney est bien installée dans sa relation avec Hunter puis tout s’écroule quand il la trompe….c’est la fin d’une histoire mais le début d’une autre bien plus intense. Ce personnage est assez commun. Je l’ai trouvé simple, ni naïve ni submergée par un passé difficile. Je l’aime bien, peut être justement parce qu’elle est normale.

 

Les autres personnages ont presque tous leur place dans l’histoire….je trouve cependant que Bridgette a un rôle plutôt figuratif et on aimerait en d’avoir plus sur elle. On comprend mieux pourquoi Colleen Hoover n’a pas mis l’accent sur elle quand on sait qu’elle est l’un des personnages principaux du spin off.

 

J’ai aimé que Colleen lance son roman par un flashforward (un bond en avant dans le futur par rapport à l’action en cours).On est donc tout de suite dans l’action, en plein drame sentimental. L’histoire recommence un peu plus tôt après ce prologue et c’est là que toute l’histoire s’installe.

Le « truc en plus » de ce livre est la musique. J’aime la musique, les mélodies, les paroles. Et là on vit le livre à travers cette dimension musicale grâce à la collaboration avec le chanteur et compositeur Griffin Peterson. Toutes les chansons originales du roman sont disponibles sur internet via un flashcode. Mention spéciale pour le titre Maybe someday pour moi. Et si vous n’êtes pas très doués en anglais, les traductions se trouvent en annexe.

 

J’ai relevé des tonnes de citations dans ce livre. Elles sont toutes plus belles les unes que les autres. Colleen Hoover a vraiment un don pour nous transporter avec ses mots.  Elle les utilise avec beaucoup de finesse et de poésie.  J’ai lu plusieurs fois chacune d’elles et les ai notées sur des post it dans le livre rien que pour le plaisir de les relire à l’occasion.

 

Ce n’est pas un roman érotique. Les scènes torrides y sont exclues. Tout passe par le langage émotionnel et corporel. La magie de l’histoire réside dans la relation entre Ridge et Sydney.


Ce qui est assez particulier également est que la majorité du roman se déroule dans un seul lieu. Cela m’a donné l’impression d’être encore plus intime avec les personnages, à côtoyer leur quotidien.

 

Je ne sais pas trop quoi vous dire de plus sur l’histoire car j’ai trop peur de spoiler. Ce livre se lit et se vit. Le moindre aveu pourrait gâcher votre lecture. J’espère simplement avoir assez éveillé votre curiosité pour vous laisser tenter par cette aventure littéraire si émouvante (oui, j’ai versé ma larme, je l’avoue).

note musique guitare

J’ai lu très vite le spin off Maybe not. L’écriture est toujours super fluide, peu de pages et des marges assez importantes. On y retrouve la plume de Colleen Hoover, mais sur un versant plus abrupte que Maybe someday. Rien à voir avec la douceur de Ridge et Sydney. Warren et Bridgette sont très cash, même vulgaires dans leur langage. Je trouve que le contraste est flagrant entre les deux histoires d’amour.

 

J’ai particulièrement aimé retrouver des scènes lues dans Maybe Someday mais vu par les autres personnages: on comprend certains comportements (pourquoi Warren est accro au porno ? !!!) et on voit ce qui se passe derrière la porte quand quelqu’un la claque.

 

Bridgette est toujours aussi rentre dedans que dans Maybe someday et on en apprend un peu plus sur elle; Warren est égal à lui-même: il aime séduire et n’est pas du genre à prendre des gants. Le récit est raconté exclusivement par lui. J’aurais peut-être aimé quelques passages par Bridgette.

 

Ne vous attendez pas à une grande histoire. Il s’agit avant tout d’un bonus; sûrement des scènes coupées au montage que Colleen a voulu nous faire partager. J’ai passé un moment sympa mais pas aussi transcendant que son « grand frère ».

galie

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Pamula Casado (mardi, 31 janvier 2017 13:47)


    My family members every time say that I am killing my time here at net, but I know I am getting familiarity everyday by reading such pleasant articles.

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

WILDER

FURIOUS RUSH

BAD & PERFECT

AMES CAPTIVES

MAX + BECCA