A TA MERCI - Gail McHUGH


Après la perte de sa mère, Emily prend un nouveau départ avec Dillon, son petit ami, qu’elle rejoint à New York. Celui-ci a toujours été parfait. Il est doux, attentionné et généreux à son égard, si bien que la rencontre du mystérieux Gavin Blake ne parvient pas à ébranler ses certitudes, malgré l’attraction indéniable qu’il exerce sur elle.


Réputé pour être un dragueur sans nom et un fêtard, Gavin semble pourtant devenir une tout autre personne au contact de la jeune femme. Le masque de Dillon, en revanche, paraît se fissurer au fil des jours.


Le vernis d’une capitale mondaine dissimule parfois bien des secrets. Et pour être certaine de faire les bons choix, Emily devra s’y confronter avant qu’il ne soit trop tard…

 

Pour ce roman, tout est dit dans la couverture et résumé en une seule phrase « Elle a promis fidélité. Il s’est juré de la conquérir ». La couverture est simple et épurée ; le noir et blanc se marient parfaitement avec l’histoire qui m’attendait. Et la petite pointe de rouge, ajoute à cela le côté chic, sexy et passionnel. Et c’est cette couverture qui m’a immédiatement donné envie d’en savoir plus sur l’histoire.

 

Le noir, représente la couleur que la vie d’Emily prend lorsque sa mère meurt d’un cancer et que tout son univers s’écroule. Elle vend la maison de son enfance et part vivre à New-York chez Olivia sa meilleure amie et colocataire ; pour se rapprocher de son petit ami Dillon. Malheureusement, cette couleur sera présente tout au long du roman, qui n’a rien d’une histoire romantique sans accroc.

 

Emily trouve un emploi de serveuse et au détour d’un hall de building, sa vie ne sera plus comme avant. En la personne de Gavin BLAKE, ses certitudes vont être bouleversées et ses projets mis à mal.


Cet homme va représenter le blanc et le rouge qui vont colorer la vie d’Emily. Le blanc pour la pureté de l’amour qu’il lui porte au premier regard et le rouge pour la passion avec laquelle il va tenter de la conquérir.

 

J’ai tout de suite senti que ce personnage était arrogant mais charmant, doux et fougueux à la fois, attentionné et protecteur. On sent qu’il sait ce qu’il veut et que rien ne le détournera de son objectif malgré les doutes et les réticences d’Emily. Il n’est pas à court d’idées pour que l’horloge du destin tourne en sa faveur.


Il sent rapidement qu’Emily est fragile, que ses choix ne sont peut-être pas les bons malgré ce qu’elle persiste à penser et qu’elle est sous une emprise psychologique, sans nom, de laquelle il tentera de la sortir par tous les moyens, par toutes les approches possibles.

 

De surprises en désillusions, l’histoire oscille entre le noir et le blanc. Des masques vont tomber et les vrais visages se révéler. Certains personnages vont être très importants dont la présence est parfaitement mesurée au fil de cette histoire qui m’a mise à mal lorsque je me suis trouvée dans le tourbillon des intrigues et des passions. Comme si je me trouvais au coeur d’un cyclone et qu’après l’éclaircie, c’est une averse de belles bulles qui, au final, éclatent pour me renvoyer dans une autre tempête de laquelle je pense ne jamais pouvoir sortir.


Et l’épilogue de ce roman est exactement une tempête dont je ne peux même pas mesurer la force tellement il m’a laissé triste, vidée et frustrée.

 

L’auteure est incroyable de par son style d’écriture. Elle sait commencer son histoire de manière basique qui m’a emmenée, au fil des pages, dans un monde qui n’a rien d’idyllique ; tout en sachant ménager des pauses nécessaires et d’une pureté rarement inégalée dans tout ce que j’ai pu lire, pour que mon petit coeur puisse reprendre un peu de ses forces. Malgré cela, il a explosé à la dernière page ; porte ouverte à toutes les suppositions.


Elle sait ne pas trop en rajouter pour éviter la lassitude ; elle a fait de ce roman une histoire bouleversante. Les sentiments sont parfaitement décrits afin qu’on puisse les ressentir comme si nous vivions l’histoire. Et on s’attache aux personnages comme s’ils faisaient partie de nos proches.

Cette histoire est très belle, bien menée et bien écrite. Vite la suite que je puisse faire le deuil de cette fin qui me laisse espérer, malgré tout, une suite digne de ce nom et à la hauteur de mes espérances.

 

Mon seul souhait : connaître la suite (dont aucune date n’est connue en France à l’heure actuelle – je pense contacter l’auteure pour en savoir un peu plus) au point de le lire en version originale.

Norma

Écrire commentaire

Commentaires : 0