SUR LE DIVAN - Juste une parenthèse..... - LIZI CASCILE

 

résumé de l'auteur

 

 Ça n’aurait dû être qu’une parenthèse, une histoire d’un soir… L’obscurité règne sur le vécu de la jeune Lorelei. Perdue à force de se cacher, elle n’hésite pas à tromper sa meilleure amie au sujet de son état. Traumatisée, complètement à la dérive, elle se cherche dans ses souvenirs et un quotidien qu’elle subit. David, ce beau tatoueur au passé trouble semble déjà la connaître. Du moins, c’est ce qu’il croit. Alors que sa vie n’est qu’addictions en tout genre l’amenant dans la tourmente, désormais, c’est elle qui l’obsède. Qui sont ces deux patients que le psy tente d’apprivoiser séance après séance ? Entre vieux démons et lourds secrets, c’est sur le divan que tout sera révélé…

 

 

mon avis

 

SUR LE DIVAN – Juste une parenthèse…. Le résumé m’a interpellée, mais aussi intriguée. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre… un peu peur du côté psychologique peut être… Finalement, chaque chapitre, nommé « Séance », correspond à une consultation chez  le psy. Mais finalement, au fil des pages, un magnifique puzzle prend forme, et le résultat n’en est que… WOUAAAAOUU !!!

 

 

Comment d’écrire Loreleil. Lo pour les intimes, 24ans…. C’est une jeune femme « blessée »,  psychologiquement et physiquement. Elle vit en coloc avec Kiera, sa « sœur siamoise », sa moitié. Lo désire reprendre sa vie en main et ne veut plus être « dépendante » de Kiera , elle souhaite sortir de son cocon. Pour cela, elle doit aller de l’avant. Elle la pousse (même si c’est un déchirement) à vivre pleinement son histoire d’amour avec Denis, son petit-ami et l’encourage à emménager avec lui. Difficile à digérer, mais c’est un mal nécessaire pour avancer… Un deal sera nécessaire pour conclure ce pacte…

 

 

Un bon coup de pied aux fesses, et la voilà dans un bar, à enchainer des mojitos, et des shots de vodka. De charmants « yeux noisettes pleins de malices » vont lui permettre de ressentir son « moi d’avant ».

 

 

« Il t’arrive de vouloir passer un moment entre parenthèse ? Parfois, j’aimerai juste oublier la vie autour et profiter de l’instant…  »

 

 

Un regard suffit pour « libérer » un désir refoulé depuis des semaines et laisser éclore cette belle chrysalide.

 

 

Dans la 2ème partie du livre, SUR LE DIVAN prend tout son sens. La pièce maîtresse, ce cher DIVAN, va accueillir les confessions de David. C’est là que tout devient limpide, que le tableau prend forme, tout prend son sens. Impossible de m’arrêter dans ma lecture, obligée de terminer, au grand dam de mon mari et de ma peinture qui m’attendait 😉.

 

 

Aaah Dave, comment ne pas tomber amoureuse de lui sérieusement ?… Qui ne rêve pas de rencontrer un homme, si fragile mais si sûr de lui envers ses sentiments ? Vous ne pouvez que faire sa connaissance et l’aimer en retour.

 

 

Le dénouement est simplement émouvant, touchant, bouleversant. J’aurai tellement voulu cette histoire dure. Mais toute bonne histoire a une fin non ? Eh,  ptit clin d’œil à la personne qui va permettre cette fin 😉 Elle va vous plaire !!!

 

 

Une magnifique parenthèse que je ne regrette pas d’avoir vécue. J’ai été touchée par les émotions de Lo et Dave.

 

 

Je ne connaissais pas Lizi Cascile. J’ai été charmée. Elle a su me donner des frissons, me faire verser ma larme. Une écriture fluide, légère, pleine de douceur, de tendresse, d’émotions, de remise en question… tout ce que j’aime.

 

Sur le divan citation

 

 

 

 « Je peux essayer, le temps d’une parenthèse, de te montrer ce que je suis, moi aussi. Offre-moi du silence, du désir, du plaisir, libère-moi de cette trouble violence, rends-moi ce qu’on m’a pris, juste cette nuit »

mimie

Écrire commentaire

Commentaires : 0